J’ai récemment eu l’occasion de voir Watchmen chez des amis, et un passage m’a particulièrement marqué, parce que je le trouvais particulièrement surfait.

C’est le passage où les scientifique règlent fièrement une horloge, qu’ils nomment Horloge de l’Apocalypse. La présence de cette horloge, comme compte à rebours avant une holocauste nucléaire me semblait alors très irréaliste, même pour un contexte de guerre froide, qui est celui du film.

Vous l’aurez compris, ce passage ne m’a pas forcément marqué dans le bon sens. Jusqu’à ce que …

je découvre l’article suivant : Bulletin of the Atomic Scientist

L’horloge de l’Apocalypse existe pour de vrai, et elle est réellement mise à jour par un comité de scientifiques. Différents paramètres sont pris en compte par cette horloge pour définir le compte à rebours avant la fin du monde. Parmi ceux-ci, on retrouve, en vrac, les tensions politiques (dont les guerres, les attentats terroristes), les conditions climatiques, et tout un tas d’autres éléments.

Minuit représente sur ce cadran la fin du monde, il est donc préférable vous vous en doutez de rester le plus loin possible de cet instant fatidique.

Cette horloge, apparue pour la première fois en 1947, suite aux premières explosions nucléaires. et symbolise le niveau de risque d’une holocauste, provoqué par une guerre, ou une catastrophe écologique.

Elle a vu son heure la plus proche de minuit en 1953, il était 2 minutes avant minuit. La guerre froide était dans l’une de ses phases les plus fortes avec une paranoïa aiguë de la part des gouvernements. Ajoutez-y plusieurs tests nucléaires effectués par les pays un peu partout dans le monde et vous comprenez pourquoi les gens se préparaient à la fin du monde.

Elle a également vu son heure la plus loin de minuit en 1991, la fin de la guerre froide qui a suivie la réunification de l’Allemagne, et les premiers traités de limitation des armes stratégiques, l’espoir est dans tout les coeurs. Il est alors 17 minutes avant minuit.

Depuis 1991, la peur d’un attentat terroriste nucléaire, mais également, les études alarmistes des climatologues on fait se rapprocher l’aiguille de minuit. En 2005, les tests nucléaires conduits par la Corée du nord, le sentiment d’insécurité global suite aux guerres dans le golf, on positionné l’aiguille à Minuit moins 5 minutes.

Cette année (2010), l’horloge de l’Apocalypse vient de reculer d’une minute en conséquence des décisions prises au « sommet » de Copenhague, et également en raison du presque aboutissement des négociations entre Washington et Moscou concernant le traité de réduction des armes stratégiques (comprendre de missiles nucléaire). De plus, le fait que Barak Obama plébiscite ouvertement un monde sans arme nucléaire, et qu’il le fasse avec le poids des Etats Unis d’Amérique, dont il est le président, ne peut que donner espoir que cette vision se concrétise ne serait-ce que partiellement.

Nous voilà donc à 6 minutes de la fin du monde, jusqu’au prochain événement suffisamment important pour faire avancer ou reculer l’aiguille.

Source du logo : Bulletin of the Atomic Scientist

Leave a comment

There are no comments yet.

Laisser un commentaire